Dans quelles disciplines sportives l’ostéopathie peut elle être un atout ?

Le sport est une activité qui n’apporte que des bienfaits à la santé physique, morale et psychologique à une personne. Les sportifs n’ont pas tout simplement ce que l’on peut juger de « corps de rêve » comme les gens le disent souvent, mais ils ont également une excellente forme et santé. Toutefois, être sportif nécessite de la discipline et d’un contrôle de soi très strict. Un contrôle de soi parce qu’un sportif doit garder un régime alimentaire très équilibré et respecter un emploi du temps bien déterminé. Et de la discipline car dans son emploi du temps, il y a de l’entrainement régulier qu’il doit à tout prix respecter et suivre à la lettre, sinon il perd sa forme et doit recommencer à zéro. Mais les bienfaits qu’il récolte ensuite en valent la peine ! Un corps de rêve, c’est le rêve de tout le monde ! Et une excellente santé, qui n’en voudrait pas ? Mais afin d’épauler les sportifs à améliorer leur performance et à éviter les accidents en plein effort, la kinésithérapie et l’ostéopathie ont été introduites.

La kinésithérapie

En pratiquant un sport quelconque, des accidents liés relié au système musculo-tendineux peuvent survenir en plein effort. C’est à ce moment là que l’on fait appel au kinésithérapeute. Ce dernier focalise ses actions particulièrement sur la partie douloureuse. Les actions qu’il va appliquées sur cette zone sont divisées en deux catégories. La première catégorie concerne les actions passives, c’est-à dire les actions qui touchent la zone affectée uniquement. Ces actions consistent aussi bien à des techniques à la main qu’à des techniques utilisant des appareils. Le kinésithérapeute effectue sur la zone affectée des massages, des pompages, des étirements, l’électrothérapie, la physiothérapie en utilisant le froid ou la chaleur, et bien d’autres méthodes très efficaces. La deuxième catégorie englobe les méthodes manuelles ou à l’aide d’appareils divers, afin d’assurer la réintégration de la partie douloureuse dans le schéma corporel du blessé. Il utilise à cet effet plusieurs techniques, à savoir la proprioception qui consiste à travailler la mobilité du corps, la correction et la rééducation, ou encore la réathlétisation. Il applique ces techniques à la main ou encore à l’aide d’appareils, comme les appareils à ultrason, les appareils de mécanothérapie ou encore les appareils de fitness. Il est à noter que chaque kinésithérapeute a ses spécialités : il y a les kinés sportifs, les kinés de chaines musculaires, etc.

Ostéopathie

L’ostéopathie, quant à elle, ne se focalise pas seulement sur la partie douloureuse du corps. Elle actionne sur le corps en général. En fait, l’ostéopathie va jusqu’à déterminer la cause ou l’origine d’une irrégularité ou d’une pathologie qui affecte le corps et l’organisme. Le butprincipal de cette thérapie est d’assurer l’harmonie du corps en général. Des techniques manuelles sont appliquées à cet effet, à savoir des techniques crâniennes, des méthodes viscérales ou encore faciales. Il y a aussi la méthode qui provoque des « crac » en pleine manipulation. L’ostéopathe fait bien attention à choisir la méthode la mieux adaptée selon le cas de chaque patient et de leur âge respectif. Une fois l’origine de la pathologie déterminée, il actionne sur cette origine en question afin de rétablir l’équilibre du corps et de guérir la maladie.

Dans quelles disciplines fait-on appel à l’ostéopathe ?

Avant tout grand effort physique, des préparations physiques sont à actionner au préalable pour justement éviter les accidents ou encore minimiser les risques qu’ils surviennent. Les sportifs de grande envergure ont l’opportunité d’avoir d’excellentes préparations, ce qui fait que l’ostéopathie n’est pas réellement utile dans leur cas. Toutefois, pour les sports catégorisés en « sports avec impacts », comme le basket ou le rugby, elle est utilisée à titre curatif, pour soigner les blessures et soulager les douleurs. Mais l’ostéopathie est aussi fortement conseillée aux sportifs occasionnels, qui ne font pas régulièrement d’entrainement, mais qui pratiquent le sport pour le plaisir, probablement pour se détendre les weekends. Cette catégorie de sportifs peut bénéficier des bienfaits de la kiné et de l’ostéo.

Comment bien choisir un ostéopathe ?
Préventif et curatif : quand un sportif peut il consulter un ostéopathe ?