Préventif et curatif : quand un sportif peut il consulter un ostéopathe ?

Le sport est une activité qui n’apporte que des bienfaits à la santé physique, morale et psychologique à une personne. Les sportifs n’ont pas tout simplement ce que l’on peut juger de « corps de rêve » comme les gens le disent souvent, mais ils ont également une excellente santé. Toutefois, être sportif nécessite de l’entrainement régulier ainsi que d’un régime alimentaire et d’un mode de vie équilibrés. Le maintien de ces programmes nécessite chez le sportif du contrôle de soi et de la discipline. Cela parait difficile. Probablement, mais les bienfaits qu’il récolte ensuite en valent la peine ! Un corps de rêve, qui n’en voudrait pas ? Et une excellente santé, que demander de plus ? Mais des risques d’accidents, de chutes et de traumatismes touchent toujours les sportifs, qu’ils pratiquent le sport pour le plaisir, ou qu’ils soient sportifs professionnels. Pour les sportifs professionnels, ce genre d’accidents peut détruire leur carrière toute entière. Alors le mieux pour eux, c’est de les éviter autant que possible. Alors, afin d’épauler les sportifs à améliorer leur performance et à prévenir les accidents en plein effort, l’ostéopathie entre en jeu.

Ostéopathie

L’ostéopathie est une thérapie très efficace qui va de paire avec le sport. Contrairement à la kinésithérapie, qui se focalise essentiellement sur la partie douloureuse du corps, l’ostéopathie actionne sur le corps en général. En fait, l’ostéopathie va jusqu’à déterminer la cause ou l’origine d’une irrégularité ou d’une pathologie qui affecte le corps et l’organisme et qui limite les capacités physiques. Le but principal de cette thérapie est d’assurer l’harmonie du corps en général. Des techniques manuelles sont appliquées à cet effet, à savoir des techniques crâniennes, des méthodes viscérales ou encore faciales. Il y a aussi la méthode qui provoque des « crac » en pleine manipulation. L’ostéopathe fait bien attention à choisir la méthode la mieux adaptée selon le cas de chaque patient et de leur âge respectif. Une fois l’origine de la pathologie déterminée, il actionne sur cette origine en question afin de rétablir l’équilibre du corps et de guérir la maladie. Ainsi, le sportif voit s’améliorer sa respiration, ses capacités musculaires, et sa vitalité, ce qui lui permet d’améliorer ses performances sportives.

Prévention

L’ostéopathie peut être appliquée à titre préventif. En fait, l’ostéopathe peut déterminer la cause et l’origine des pathologies et des troubles qui refreinent la pleine capacité physique. Une fois ces causes déterminées, la thérapie corrige les irrégularités et actionne sur les parties affectées afin de rétablir l’équilibre du corps. Quand tous les problèmes sont résolus, le corps peut faire des merveilles ! Non seulement les irrégularités sont corrigées, mais tout le corps est en parfaite harmonie, et donc peut fonctionner à pleine puissance. Mais encore, avec l’ostéopathie, les risques d’accidents en plein effort, tels que les déchirures musculaires, etc. sont minimisés. Le sportif peut donc donner le meilleur de lui-même, avec la moindre crainte de se blesser. L’ostéopathie avant effort n’est donc qu’un simple contrôle afin de déterminer si le sportif est prêt ou pas à faire l’effort.

Traitement

L’ostéopathie présente aussi des bienfaits curatifs. Elle peut être actionnée après un choc, c’est-à dire un accident en plein effort. Par exemple, après une chute ou un grand choc, les axes au niveau des articulations peuvent être perturbés. Et c’est là qu’entre en jeu l’ostéopathe, car il peut rééquilibrer ces axes. Aussi, l’ostéopathie favorise la cicatrisation après une fracture, une entorse, ou encore une chirurgie. Elle permet également d’éradiquer d’anciens ou de récents traumatismes. Toutefois, on peut toujours actionner l’ostéopathie pour régler et traiter certains troubles liés à une chute sans effets physiques visibles, ou certaines états de santé inadéquats comme les maux de tête, les troubles liés à l’équilibre, les vertiges, les essoufflements, les troubles du sommeil, le manque de concentration, le stress, etc.

Comment bien choisir un ostéopathe ?
Dans quelles disciplines sportives l’ostéopathie peut elle être un atout ?